logo

Le réveil des géants d’Auvergne

Un film 5D relief de 12 minutes, avec sièges dynamiques et effets physiques. Un réveil des volcans d’Auvergne est-il envisageable ?

... La réponse est oui, tous les scientifiques sont unanimes. C’est ce que nous révèle ce film spectaculaire, en nous faisant vivre trois événements volcaniques majeurs en Auvergne. Chacune de ces missions est l’occasion de découvrir un des aspects du volcanisme, et de vivre des événements forts mettant en jeu tout le potentiel relief et 5D de la salle dynamique.

Réalisation : François Garnier
Musique & Sound design : Franck Schmidt
Production : Franck Savorgnan
Production exécutive : Thierry Barbier

Stéréographie : Alain Derobe
Infographie : Picto Filmo, Cube Creative

Commanditaire : Conseil Régional d'Auvergne
Lieu de diffusion : Vulcania

Date de première diffusion : Mars 2007
Durée : 12 min 30sec
Spécificités : Parcs à thème, 3D-relief, Immersif, Dynamique
Format original :
film 5D, projection en DCP-3D sur un écran de 13 mètres, sièges dynamiques, effets physiques, odeurs

Making of

Une production AmaK pour Vulcania

Un film tourné en 3D-relief, puis composité en post-production avec des images de synthèse.

Tournage : une créativité technique adaptée aux formats spéciaux :
Nous avons fait appel au stéréographe et directeur de la photographie Alain Derobe. Le film a été tourné avec deux caméras HDcam (format 1920 x 1080 pixels, en 25P) équipées d’objectifs Zeiss DigiPrime.
Face à la variété de types de prises de vue à réaliser, plusieurs solutions techniques ont été envisagées pour faire face aux contraintes liées au tournage relief. Trois modules relief différents créés par Alain Derobe ont été utilisés.

- Un rig équipé d’un miroir semi transparent pour les plans naturalistes et notamment les plans animaliers.

- Un rig à plat pour l’hélicoptère, avec un grand écart entre les caméras, a été également utilisé pour toutes les vues aériennes, particulièrement nombreuses sur ce film.

- Trois rigs photos, équipés de Mamiya 6 x 7 cm autorisant des écartements de faible, moyenne et très grande valeur.

L’équipe de tournage dirigée par Franck Savorgnan et celle des chefs machinistes de Propulsion a débordé d’inventivité pour assurer une souplesse et une rapidité de tournage incomparables.

Son :
Un film en relief implique un son spatialisé. Cette création a été confiée à Franck Schmidt, compositeur et associé d’AmaK. Elle combine une musique originale, des prises de son en direct et du « Sound Design ». La bande son spatialisée est diffusée en Dolby SRD.

Postproduction, trucage : des effets spéciaux réinventés.
Le pari technique le plus délicat résidait dans la réalisation de plans truqués associant des images réelles de paysages auvergnats tournées au sol ou en hélicoptère et des effets spéciaux numériques 3D simulant les événements volcaniques, le tout en relief. Ce travail de trucage, déjà complexe en cinéma traditionnel, se trouve multiplié par la mise en scène stéréoscopique. Le contrôle des focales et des positions entre les caméras réelles et virtuelles est doublé par rapport à un trucage standard.
D’autres facteurs, comme l’écart d’oeil et la convergence, spécifiques au relief, viennent compliquer le travail de superposition entre tournage réel et virtuel. Il ne s’agit plus de truquer des images, mais de superposer des espaces. Un grand nombre de techniques de trucage se révèlent inefficaces et les méthodes doivent être réinventées.
L’intégration d’effets spéciaux 3D relief dans des prises de vue stéréoscopiques filmées depuis un hélicoptère est un des tours de force techniques de ce film.
AmaK a fait appel à deux studios pour la réalisation des images de synthèse du film : Picto Filmo pour les plans d’animaux et Cube Créative Computer, pour les plans de volcanisme.
Le montage et les trucages ont été réalisés chez AmaK sur Final Cut Pro 5 et After Effects 7. Les images finales au format 1768 par 752 ont été kinescopées sur pellicule 35 mm, au standard Up & Down Arrivision.

Diffusion :
La salle comporte 150 sièges dynamiques installés par la société 3DYNAMIC, associant mouvements et effets vibratoires. Les effets physiques : vent puissant, vent localisé, eau, tickler, odeurs, éclairage scénique. Depuis 2014 les projecteurs 35 mm des premières années de diffusion ont laissé la place à un projecteur de D-Cinema 4K 3D : la diffusion du film en copie numérique relief a donné au film sa qualité optimale.

Autres projets